Éventrer le bois

Éventrer le bois d’Emilie Pedneault

Terre à bois et femme de cœur Paru aux Éditions de la maison en feu en 2020, Éventrer le bois est le premier recueil de poésie d’Emilie Pedneault. Revisitant les écorchures d’une enfance brisée par les « doigts envahissants [des] abus ordinaires », la narratrice nous livre des passages d’une force aussi brute et sauvage que son besoin d’attention et d’amour. Comme si l’écriture venait sabler à vif les émotions et les souvenirs. Au fil des poèmes, Emilie Pedneault trace un portrait sans censure des relations abusives et des caresses qui détruisent. …

Suggestions littéraires 2020

Suggestions de lecture 2020 – partie 2

Vie nouvelle de Michaël Trahan Vie nouvelle commence par le rêve d’un poète « venu dire adieu à la douleur ». Dès les premiers vers, on sent son affairement, le travail patient et exigeant de l’écriture, le désir de gratter le noir jusqu’à l’éclaircie. « Je prépare le roman, la boîte à mourir, le grand lit où les enfants s’étendent pour défaire le nœud du ventre. J’entre en vie nouvelle comme si je n’existais pas. J’ouvre l’histoire je joue la scène dont on ne revient pas je fais la liste des choses …

Abandons et La maison d'Ophélie de Carole David

Abandons suivi de La maison d’Ophélie, de Carole David

« car nous sommes très seuls dans notre lutte pour la survie » J’aime entrer dans les poèmes de Carole David: ils sont comme de petites maisons avec des fenêtres qui donnent sur l’enfance, des cuisines où il faut cacher les couteaux, des chambres aux allures de ring de boxe. Il n’y a qu’à ouvrir la porte pour s’abandonner au désordre dans le refuge des poèmes. Les penderies de cette maison sont des miroirs dans lesquels une fois entré Il est impossible de retrouver son chemin à travers les dédales …

Suggestions littéraires 1

Suggestions de lecture pour le temps des Fêtes – partie 1

Les Contes de Jacques Ferron Même si je suis très friande des contes populaires de toutes sortes, je ne me suis immergée que récemment dans l’œuvre de Jacques Ferron. La nouvelle parution de ses Contes, réédités à l’occasion du 60e anniversaire des Éditions Hurtubise, a été pour moi l’occasion parfaite de découvrir quelques pépites du grand écrivain québécois aux mille historiettes. Illustrés par l’artiste Marc Séguin, les 14 textes choisis rassemblent quelques-uns des « Contes du pays incertains », des « Contes anglais » et des « Contes inédits ». Entremêlant des scènes de la vie campagnarde …

Te dire où de Sara Dignard

Te dire où de Sara Dignard

Le corps est une maison ouverte aux courants d’air Après la publication de son premier recueil Le cours normal des choses (Les éditions du passage, 2015) et la direction du collectif Ce qui existe entre nous (Les éditions du passage, 2018), Sara Dignard présente sa « lignée de femmes sans repos » dans le recueil de poésie Te dire où : on y raconte une descente au plus profond du corps féminin — où dort une colère sourde —, puis une remontée de ses « chemins de chair », à la recherche de la lumière …

Faire les sucres de Fanny Britt

Faire les sucres de Fanny Britt

La transformation des liquides et des sucres Fanny Britt a un don incontesté pour nous révéler petit à petit le cœur de ses personnages, leurs conflits intérieurs et les facettes cachées de leur être. Dans son dernier roman Faire les sucres, paru aux éditions Le Cheval d’août, l’autrice « entaille » avec douceur la psyché de ses protagonistes : Marion et Adam, un couple privilégié qui semble filer le parfait bonheur, et Celia, une jeune femme d’un milieu moins favorisé qui travaille d’arrache-pied pour assurer son avenir. Chacun d’eux fera face différemment au …

La brume de Mireille St-Pierre

La brume de Mireille St-Pierre

Esquisser l’enfant qu’on ne verra jamais J’ai dévoré d’une traite la bande dessinée de Mireille St-Pierre, La brume. L’histoire est celle d’un jeune couple d’artistes, une dessinatrice et un photographe, confrontés à la perte de leur fille Romane, née prématurément. Lors d’une escapade à New York, riche en inspiration dans un premier temps, les projets du couple basculeront lorsque Myriam se met à perdre du sang : ils devront retourner chez eux les bras et le ventre vides, sans l’enfant qu’ils s’attendaient à accueillir dans leur vie. En parcourant les images …

L'avenir de Catherine Leroux

L’avenir de Catherine Leroux

Faire germer l’espoir Encore une fois, l’écriture de Catherine Leroux a réussi à me charmer en m’entraînant vers des territoires tout à fait inattendus. Dans son dernier roman L’avenir paru chez Alto, l’écrivaine présente la communauté de Fort Détroit, une ville réinventée qui ressemble à la fois au Neverland des enfants perdus (J.M. Barrie) et « au pays des choses dernières » dans Le voyage d’Anna Blume de Paul Auster, où les personnages doivent survivre dans un monde qui disparaît doucement. Après la mort de sa fille, Gloria s’installe dans cette ville en …

Passer l'hiver

Passer l’hiver de Kateri Lemmens

Écrire, creuser le temps et l’intensité du blanc J’ai attendu la première neige pour me glisser dans l’univers dense et feutré de Passer l’hiver, le nouveau recueil de Kateri Lemmens paru au Noroît. Eh bien, il a neigé, j’ai lu… et j’ai été comblée, la frénésie des flocons accompagnant les mots qui tombaient juste! Bien abrités par les arbres floconneux et les chambres noires des illustrations de Romain Renard, ces poèmes de glace et de peaux de lièvres m’ont fait frissonner et m’ont donné chaud à la fois. La froide …

Belle pour rien de Julie Roy et Vanités d'Émilie Turmel

Belle pour rien de Julie Roy et Vanités d’Émilie Turmel

Miroir, miroir… Parus cet automne, les recueils Belle pour rien de Julie Roy et Vanités d’Émilie Turmel multiplient les reflets et les effets de lumière qui se perdent sur les surfaces quotidiennes. Deux plumes attentives, qui observent leurs diffractions sous des angles poétiques et personnels, en nous faisant ressentir une certaine mélancolie devant la glace. Se mettre belle pour rien, sans rien attendre Dans les poèmes de Belle pour rien de Julie Roy, on s’arrange avec la beauté du dehors, on redonne une couche de vernis aux passants qui trainent …