Aller aux fraises d’Éric Plamondon

Aller aux fraises d’Éric Plamondon

Prendre le champ et autres sorties de route Aller aux fraises d’Éric Plamondon recense les derniers milles avant l’âge adulte. Dans les trois nouvelles, « Aller aux fraises », « Cendres » et « Thetford Mines », on fait la route avec un narrateur doué pour les anecdotes pas piquées des vers. Les chemins qu’il emprunte à la veille des grandes étapes de son parcours (déménagement, début des études collégiales, etc.) croisent ceux d’hommes d’une autre époque. Les Ti-Gilles, Small Godin et Finger Hardy de Saint-Basile tirés des histoires de son père reprennent vie le temps d’une …

Entomographie de Catherine Poulin

Entomographie de Catherine Poulin

Frayer avec les arthropodesJ’ai découvert la poétesse Catherine Poulin avec sa suite Tailler les mammifères, pour laquelle elle a remporté le prix Piché en 2014. Son troisième recueil, Entomographie, reste sauvage, tout en adoptant un flot plus tranquille, une forme plus aérée, plus épurée. Après avoir exploré le monde de la chasse et de la taxidermie, elle aborde subtilement la vie minuscule et presque invisible des insectes, de leurs colonies qui résistent à notre envahissement. Il reste encore tant à apprendre des abeilles, cloportes, papillons et autres êtres cachés dans …

Filibuste de Frédérique Côté

« Filibuste » de Frédérique Côté

Un souper de famille au ballotageÀ l’époque où la téléréalité naissait au Québec, et où des participants étaient scrutés comme des poissons dans leur bocal par le public, une famille s’apprête à entrer dans les faits divers. Pour Delphine, Flavie et Bébé, c’est peut-être le dernier souper du dimanche qui les réunira avec leur mère, avant que les chicanes et les monologues de chacune soient remplacés par les bruits de fond de la télé. Un événement toujours chaotique qui ne reste supportable qu’en surface :« La chicane de soupe avortée, on a …

« Mukbang » de Fanie Demeule

« Mukbang » de Fanie Demeule

La discipline alimentaire des fantômesToujours plus. Toujours plus de temps d’écran. Toujours plus de followers. Toujours plus de nourriture. C’est le mot d’ordre du plus récent roman de Fanie Demeule, Mukbang, paru chez Tête première, dans la collection « Tête dure ». On y suit d’abord le parcours de Kim Delorme, une jeune youtubeuse québécoise qui retrace sa première grande histoire d’amour… avec l’écran de son Mac. Pour combler ses manques, son ennui et sa solitude d’enfant unique, elle commence tôt à « troquer la médiocrité du monde physique pour l’effervescence du virtuel ». …

Noir métal de Sébastien Chabot

Noir métal de Sébastien Chabot

Le chant noir qui sauveDès les premières lignes du cinquième roman de Sébastien Chabot, le narrateur recense les images sanglantes d’un cauchemar puis les animaux écrasés sur l’autoroute. Le lecteur devine que l’histoire de Noir métal fait plus de place aux ombres, à la saleté et à l’abject qu’au calme et à l’esprit chaleureux d’un petit village de région. Ce qui se déroule à Sainte-Florence, ou plutôt dans cette version nordique et dystopique du village natal de l’auteur, est assez hallucinant et horrifiant : rumeurs de messes noires et de cultes …

Pussy Ghost et Paroles Biologiques aux Écrits des Forges

Pussy Ghost et Paroles biologiques aux Écrits des Forges

Critique de deux recueils parus aux Écrits des ForgesCe qu’on a dans le sangLe premier recueil de Carol-Ann Belzil-Normand est présenté ainsi par l’autrice :« À chaque histoire, un film enfante un poème. Raconter l’horreur de se faire imposer des choses sales. Récits cinématographiques sur l’oubli, le viol et l’espace. Trouver un lien avec l’univers, l’informatique, les mathématiques, le cosmos, le sexe et la violence racontés par une fille qui se fait son propre cinéma. Ultime souffle de sororité. »Carol-Ann Belzil-NormandDédiée aux femmes cinéastes, la suite « Celles de l’ombre » s’inspire des œuvres …

La conquête du cosmos de Francis Desharnais et Alexandre Fontaine Rousseau

La conquête du cosmos de Francis Desharnais et Alexandre Fontaine Rousseau

Toujours plus haut, toujours plus loinAprès avoir illustré les succès et les déboires des premiers aviateurs (Les premiers aviateurs, 2016, Pow Pow), Francis Desharnais et Alexandre Fontaine Rousseau poussent leurs explorations aériennes de la troposphère jusqu’à la lune. Les deux créateurs partent à La conquête du cosmos, équipés de leur génial esprit de « bottine spatiale »! Et c’est parti pour une autre bande dessinée hilarante, revisitant les grands moments de la course à l’espace entre l’URSS et les États-Unis.Rire de l’absurde en orbiteAprès l’envoi du premier Spoutnik dans l’espace en 1957, …

La vie au long cours. Essais sur le temps du roman

La vie au long cours. Essais sur le temps du roman, Isabelle Daunais

Le roman, un art pour goûter et « habiter » le tempsDepuis le Don Quichotte de Cervantès, à quoi servent le roman et ses personnages? Quelle est la singularité de cette forme « ancienne » nous permettant d’observer avec un regard « neuf » notre présent? Comme j’aime beaucoup me plonger dans leurs univers, et parfois me risquer à en écrire, réfléchir sur les particularités des romans et les questions diverses qu’ils suscitent m’intéressent grandement. J’ai d’ailleurs un faible pour les œuvres des romanciers et des romancières s’étant intéressé à leur pratique et à la création : …

La révolution d'Agnès de Jean-Michel Fortier

La révolution d’Agnès de Jean-Michel Fortier

Les femmes du cuirasséDans le troisième roman de Jean-Michel Fortier, vous êtes invité à la pension de Madame Sergerie, une logeuse soixantenaire de Percé qui dissimule plusieurs secrets de son passé. Vous êtes en fort bonne, mais un peu étrange, compagnie : il y a Harold, l’artiste déchu, Agnès, la jeune shampouineuse « déterminée à ne pas devenir l’otage de l’électroménager », Guimond, l’ancien enquêteur de police, ainsi que le mystérieux Steven Norton. Tout au long au long de votre lecture, vous vous trouverez malgré vous piégé comme un personnage de roman, alors …

Terrains fertiles et Les forces vitales

Terrains fertiles d’Émilie Hould et Les forces vitales de Sarah Bertrand-Savard

Reprendre des forces, réparer l’espoir et les couleursCette semaine, je vous parle de deux livres qu’on dévore des yeux : Terrains fertiles d’Émilie Hould qui prend la forme d’un récit poétique illustré, et Les forces vitales de Sarah Bertrand-Savard, une œuvre-collage qui sublime la douleur et la peur en véritables pièces de résilience.Terrains fertiles d’Émilie HouldParue aux Éditions Omri, cette petite plaquette recueille les dessins de paysages rougeoyants d’Émilie Hould, animés par un vent de liberté sauvage. On s’y baigne. On y court et saute. On y prend son envol.« L’air …