Carrousel encyclopédique des grandes vérités de la vie moderne

Carrousel encyclopédique des grandes vérités de la vie moderne de Marc-Antoine K. Phaneuf

Le catalogue, la liste et l’encyclopédie sont des formes littéraires potentiellement explosives Après nous avoir servi un savoureux projet d’inventaire dans Téléthons de la Grande Surface (2008) – où l’auteur répertorie du même souffle breuvages alcoolisés, pièces d’automobile, artistes et artéfacts redneck –  et joué jusqu’au bout le jeu des associations d’idées dans Cavalcade en cyclorama (2013)- lançant le lecteur dans une folle chevauchée, d’un référent culturel à un autre –, Marc-Antoine K. Phaneuf récidive avec son Carrousel encyclopédique des grandes vérités de la vie moderne, une œuvre d’envergure qui …

Les entailles de Marie-Élaine Guay

Les entailles de Marie-Élaine Guay

Crier et se souvenir pour les autres Dans Les entailles, Marie-Élaine Guay parle de liens fissurés, de cassures, de manque. Entre un père Alzheimer et une mère avec laquelle les problèmes de communication se multiplient, la narratrice nous livre son histoire de famille, une famille frappée par « l’impossibilité d’un nous tissé serré ».  Elle la raconte sans mensonge, en décrivant « dans le plus grand détail les envies de mourir, de tuer, ou les deux à la fois. » De la difficulté d’avaler la posologie de l’enfance scrap Beaucoup de passages m’ont bouleversée …

Ornithologie de M. K. Blais

Ornithologie de M. K. Blais

« Quand la mort perchée dans l’arbre se met à chanter » Tous les oiseaux qui se posent dans la poésie de M. K. Blais, du merle d’Amérique au pigeon biset, ont un chant funèbre, un chant fragile et fatigué, bruit blanc qu’on ne remarque parfois même plus au cœur de nos vies. Dans Ornithologie, paru au Quartanier, le poète indexe ces présences sonores qui rythment à leur manière nos existences. Ce recueil m’a véritablement soufflé. Je l’ai lu en une matinée, sans compter les minutes ou les heures, sans compter …

Lecture de Chérie et Cruelles

Chérie et Cruelles

Faire sortir le(la) méchant(e) Récemment, les éditions Tête première ont fait paraître le roman Chérie de Cynthia Massé et le collectif Cruelles, dirigé par Fanie Demeule et Krystel Bertrand. Dans le premier, l’autrice raconte l’obsession d’une femme cherchant à correspondre à l’image d’une autre, jusqu’à se détruire. Dans le deuxième, 10 auteurs et autrices mettent en scène des figures féminines de cruauté dans des nouvelles empruntant différents registres et styles d’écriture. Chérie ou la « fille d’après » Chérie, c’est une fille qui parle d’amour toute seule. On y suit …

3 recueils de poésie à lire par temps gris

De la poésie par temps gris

Le ciel, le père et la fille à vendre Cette semaine, je vous propose une rafale de poésie. Je vous parle des recueils Le ciel est-il une bâche? de Bianca Côté (Écrits des Forges), D’une caresse patentée de Louise Marois (Triptyque) et Lola et les filles à vendre de Marisol Drouin (La Peuplade). Le ciel est-il une bâche? de Bianca Côté J’ai d’abord été attirée par le titre du recueil de Bianca Côté. Le ciel est-il une bâche? semble une invitation à trouver abri et à protéger ensemble nos horizons …

Servitude, recueil de nouvelles de Raphaëlle B. Adam

Servitude de Raphaëlle B. Adam : les mirages de Riverbrooke

Les mirages de Riverbrooke Que feriez-vous si vous ne pouviez plus vous fier à vos sens? S’il vous était soudainement impossible de distinguer la réalité de vos cauchemars ou de vos fantasmes? C’est l’état de confusion qui habite la plupart des résidents de Riverbrooke, une ville de mirages où chacun a son squelette dans le placard, son « horla » personnel qui le hante. Dans son premier recueil de nouvelles intitulé Servitude, l’autrice Raphaëlle B. Adam, une passionnée de littérature de l’imaginaire, donne la parole à une foule d’âmes angoissées et inquiètes : …

Je suis l'ennemie

Je suis l’ennemie de Karianne Trudeau Beaunoyer

Les petites filles aussi se dévorent entre elles Dès les premiers poèmes, l’écriture de Karianne Trudeau Beaunoyer dans Je suis l’ennemie m’a séduite et percutée. Elle est portée par la voix d’une femme scindée à jamais, par le murmure d’une vivante assimilant celui d’une disparue. Un recueil intime et émouvant, qui se déploie avec une force concentrique autour du troublant côtoiement de la naissance et de la mort. Une famille de spectres Dans le prologue « Où vont les morts? D’où viennent les enfants? », on dépeint un temps d’avant le temps, celui …

Chasse à l'homme

Chasse à l’homme de Sophie Létourneau

Comment parler des histoires d’amour que l’on n’a pas encore vécues? Imaginer l’autre comme un personnage, l’inventer pour mieux l’attendre, le romancer avant de le rencontrer, c’est ce que la narratrice de Chasse à l’homme s’ingénie à faire, en divers temps, diverses villes. Comme une petite annonce amoureuse qui prend peu à peu les proportions d’un roman. Une chasse à l’homme toute narrative. * Lorsqu’une cartomancienne lui révèle qu’un de ses livres lui fera rencontrer l’homme de sa vie, l’autrice se lance avec exaltation dans cette quête à la fois …

Infantia et Les jardins de linge sale

Infantia d’Alex Thibodeau et Les jardins de linge sale de Laurence Gagné

Deux nouvelles plumes au Lézard amoureux En ce début de septembre, deux premiers recueils dirigés par Valérie Forgues paraissent au Lézard amoureux : Infantia d’Alex Thibodeau et Les jardins de linge sale de Laurence Gagné. Ayant en commun une fouge de dire, leurs poèmes ont aussi quelque chose de charnel et d’éclaté qui leur donne un petit air de parenté. Je vous livre ici mes impressions de lecture de ces nouvelles recrues littéraires. Infantia : revisiter l’enfance et les mauvais sorts Ayant reçu une mention d’honneur au Prix de poésie Rolande-Gauvin, …

Pendant que Perceval tombait de Tania Langlais

Pendant que Perceval tombait de Tania Langlais

Les bêtes au cœur des vagues D’emblée, je ne m’en cacherai pas, Douze bêtes aux chemises de l’homme (2000) de Tania Langlais est un de mes recueils fétiches et j’avais extrêmement hâte de retrouver la voix et les vers puissants de cette poétesse. C’est donc avec beaucoup de fébrilité que j’ai attendu mon exemplaire de Pendant que Perceval tombait, tout juste paru aux Herbes rouges. Ce fut une lecture tout en remous, sous le sceau de la beauté et du tragique, de la fatalité des vagues ramenant sur la berge …